Ça représente quoi?

A: Ça représente quoi? Une image de la résistance?

B : Ah, oui je vois ce que tu veux dire. Le petit genêt qui tremble au bord de la falaise, résiste au vent… Non c’est rien de particulier. Ou alors l’image intemporelle de la patience, de l’endurance, alors la résistance sans doute. Mais je n’y avais pas pensé. Je préférerais que ça ne soit pas l’image d’autre chose, si c’était possible un moment?

A : Ça c’est impossible, tu sais bien. Ne serait-ce que parce que tu me l’envoies par message, tu me l’adresses. Forcément je me demande ce que ça veut dire, ce que tu signifies. Et en ce moment. Tout ce qu’on fait en ce moment, tout ce qu’on communique surtout est chargé de nombreux messages, souvent confus ou paradoxaux, tu as remarqué ? 

B : J’ai reçu en effet un nombre incroyable d’images, de caricatures, de dessins, même des vidéos de propagande d’enfants.

A. : Des enfants embarqués dans la propagande électorale ?

B :  Oui, et puis la scène du conflit, du débat, le match, l’étendue formelle du champ contre-champ à tous les rapports, sur tous les plans. Je ne vois plus que ça. 

A : C’est vrai qu’il y a eu de nombreuses disputes…. ces derniers jouuuurrrs.. in-croy-ables.

B : Tu peux appeler ça des disputes, ou la guerre, globale, intégrale, que tu nourris malgré toi

A : Justement il faut faire attention. 

B : Et comment rester sensible à… l’éthos collectif du moment, sentir le nombre en soi – et se démarquer sans tout détruire ?

A: Il y aurait de quoi, en même temps. Tout casser. 

B : Il faudrait tout casser et tenir quelque chose, tenir très fort la main de quelqu’un en même temps. Quelque chose comme ça. 

A : Et puis, s’appuyer sur une force très intérieure. Enfin, cet arbre c’est peut-être simplement une image ou une. tentative de concentration sur un objet. Comme quand Heiner Müller dit que si tu te concentres très fort sur une chose immobile elle se met en mouvement. Tu fais repartir de très loin un mouvement profond, et tu ne perds pas tes forces en vaine agitation. Il faut que le vent te traverse plusieurs fois. Il faut tenir tête au vent. Il faut rester concentré sur la lande. 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: